« Nos SDF » ressemblent à « nos migrants ». Primat du statut ou du besoin ?

Carte blanche dans Alter Echos, signée Laurent d’Ursel et Nicolas Marion.

Le secteur informel regroupant les associations bruxelloises qui se donnent pour mission de lutter contre le sans-abrisme (ci-après « le secteur ») fait face au quotidien à une première absurdité institutionnelle typiquement belge: selon que vous êtes ou non réfugié, demandeur d’asile ou migrant, votre sort dépend des instances fédérales ou régionales. Le statut administratif de la personne prime là sur ses besoins… Lire la suite.

Photo © CC Pexels

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.