Magazine

Le DoucheFLUX Magazine est un outil de sensibilisation du grand public à la problématique de la grande pauvreté. Loin d’un ton pleurnichard ou de la rubrique des chiens écrasés, le magazine est une fenêtre sur une réalité méconnue.

logo_MagazineCo-écrit par des personnes en situation précaire (découvrez les auteurs), le DoucheFLUX Magazine est aujourd’hui tiré à près de 4 000 exemplaires et diffusé dans toute la Région de Bruxelles-Capitale par l’intermédiaire des précaires eux-mêmes. Un exemplaire leur est vendu au prix de 0,50€ pour être ensuite revendu par leur soin au prix de 2€, et ce en toute légalité. Pour beaucoup de vendeurs de magazines, les profits réalisés constituent une part importante de leurs revenus.

Tu veux participer à l’élaboration du magazine ? Rejoins l’équipe du DoucheFLUX Magazine, qui se réunit chaque mercredi à 9h30 chez DoucheFLUX.

Tu veux vendre le magazine en rue ? Viens à la permanence le jeudi de 14h à 16h30.

Contactez-nous pour plus d’infos.

Le dernier numéro est disponible en rue pour 2€ seulement ! Les éditions antérieures peuvent être téléchargées ci-dessous.

 

Dernier numéro

DoucheFLUX Magazine n°29 – Printemps 2019

Revoilà le joli mois de mars. Je dirais qu’il est le plus beau, car il nous ramène le printemps et il rend hommage aux femmes en leur dédiant une journée internationale.

Dans ce numéro, un beau dossier contant l’histoire du militantisme féminin, concocté par Malika Aziz.

Voici quelques chiffres interpellant :

32.000 : Le nombre de signatures figurant sur une pétition « gigantesque » de 270 mètres de long en faveur du droit de vote des femmes, présentée au Parlement néo-zélandais en 1893.

Plus de 500 : Le nombre de langues et dialectes dans lesquels est traduite l’historique Déclaration universelle des droits de l’homme (1948) qui établit, pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, les droits essentiels et les libertés fondamentales dont tous les êtres humains (hommes et femmes) doivent pouvoir jouir.

25.000 : Le nombre de femmes, soit un dixième de la population nationale, qui se sont rassemblées en 1975 dans la capitale islandaise, Reykjavik, pour manifester contre l’inégalité économique. La « journée de congé des femmes » a paralysé pratiquement tous les services urbains, les écoles et les entreprises.

16 : Sur 193 pays, le nombre de pays dirigés par des femmes, selon le rapport de l’ONU 2017.

14% : La proportion de postes de direction occupés par des femmes.

3,5 à 5,5 millions : Le nombre estimé de personnes dans le monde qui ont participé à la « marche des femmes » le 21 janvier 2017, en témoignage de soutien aux femmes de leurs actions en faveur de leurs droits. Il s’agit de l’un des nombreux soulèvements populaires qui ont marqué la décennie, parmi lesquels on peut citer ceux qui ont eu lieu en Inde, suite au viol collectif d’une étudiante ; dans l’ensemble de l’Amérique latine, après une succession de féminicides ; au Nigeria, suite à l’enlèvement de près de 280 écolières.

Citons encore quelques hashtags, ou mots-dièse, un moyen d’expression sans équivoque qui témoigne du fait que les femmes et les filles aspirent à une vie sans violence et à un monde d’égalité entre les sexes : #SendeAnlat – #BringBackOurGirls – #YesAllWomen – #EverydaySexism – #WomenShould – #HeForShe – #NiUnaMenos – #MeToo – #YoTambien – #QuellaVoltaChe – #BalanceTonPorc – #AnaKaman – #TimesUp – #FeministFriday.

Très bonne lecture,
Aube Dierckx

 

Parutions précédentes

                                                    dfxmag10  douchefluxmag_09_web-1     douchefluxmag_08-1    douchefluxmag_07-3-1        dfxmag4-copie-page-001     dflxmag2-light-copie-page-001  dflxmag1-page-001

Save

Save

Save

Save

Save