2012-2013

L’expérience a été renouvelée dans la même école, l’Institut Marie Immaculée Montjoie (IMMI) d’Anderlecht, en 2013. Des membres de DoucheFLUX sont venus présenter le projet de l’association, accompagnés de personnes SDF qui participent aux activités. Le témoignage des précaires était l’occasion pour les élèves de confronter leurs préjugés à un vécu et une expérience de vie bien réels et de mesurer la complexité des situations de vie à la rue et la multiplicité des causes qui y mènent.

A cette occasion, les classes réunies ont invité leurs hôtes à partager un repas convivial préparé par leurs soins et ont également préparé 70 repas individuels destinés aux sans-abris. Encadrés par l’équipe de DoucheFLUX et leur professeure, ils ont distribué ces repas aux SDF des alentours de la Gare du Midi à Bruxelles.

Pour la grande majorité d’entre eux, il s’agissait d’une expérience inédite qui les a fortement interpellés. En effet, amenés à identifier parmi un public bigarré quelles étaient les personnes qui pouvaient être dans le besoin, ils ont pu mesurer tout le poids des apparences, la détresse des sans-toît ainsi que leur propre capacité à s’investir pour une cause et agir pour le changement.

Ces rencontres ont été exploitées dans le cadre de leur travail de fin d’année, notamment au travers d’une « lettre à un SDF ».

Ces activités furent aussi l’occasion de créer un lien avec l’activité DoucheFLUX Magazine, que les élèves ont lu et analysé en classe durant la phase de réflexion. En effet, l’ensemble des rédactions de fin d’année, comportant des lettres ouvertes aux sans-abris, des comptes-rendus des activités mais aussi des articles de réflexion et de sensibilisation autour de la précarité, ont abouti à la réalisation du DoucheFLUX magazine n°6 (édité spécialement pour eux avant la fin de l’année scolaire). La joie et la fierté des élèves furent des plus tangibles et elle peut se lire dans leurs rédactions. Le sentiment d’avoir tissé du lien, fait tomber les murs qui les séparaient de l’humain en difficulté, avoir pu contribuer à leur échelle à une œuvre sociale, correspondant à leur option, mais aussi à la réalisation d’un magazine distribué en ville, voilà autant de petits et grands pas qui nous motivent à poursuivre et renforcer les activités de DoucheFLUX Meets Schools !