Groupe Action

Parce que le but d’un SDF n’est pas de mourir propre, ayant retrouvé sa dignité, son estime de soi et ayant recouvré ses droits mais bien de vivre dignement dans un logement à un loyer abordable. Parce que la finalité de DoucheFLUX ne doit pas être d’être la complice d’un système qui accepte l’inacceptable. Pour ces raisons est né le « Groupe Action ».

Le Groupe Action a déjà mené plusieurs actions que vous découvrirez ci-dessous. Mais il reste ouvert à toute proposition d’action qui cadre dans le lutte contre la (grande) précarité.

Lutte contre les loyers abusifs

Le premier combat du Groupe action est la lutte contre les loyers abusifs. Nous avons réuni autour de la table diverses associations. De ces discussions est née la « Manif de Droite », qui a eu lieu le 8 décembre 2016.

Cette manifestation s’est concrétisée grâce au soutien, à la collaboration, à la participation de :

La « Manif de Droite » était également un préambule au meeting de la Plateforme Logement, qui s’est déroulé le 9 février 2017.

Le 31 mai 2017, nous avons continué la lutte contre les loyers abusifs en participant à une manifestation en forme de saynète organisée par la Plateforme Logement.

Manifestation à l’occasion des 40 ans du CPAS

Action « sac de couchage », organisé par le Rassemblement Wallon de Lutte contre la Pauvreté, à l’occasion des 40 ans du CPAS, à Bruxelles.

Le 15 décembre 2016, nous avons répondu à l’appel de Christine Mahy, du Rassemblement Wallon de Lutte contre la Pauvreté qui proposait une manifestation, à Bruxelles, lors de la journée anniversaire des 40 ans des CPAS. Parce que tout un chacun a des droits et que nos politiques doivent les respecter. Nous respecter.

 

 

Lutte contre le « Projet d’ordonnance relative à l’aide d’urgence et à l’insertion des personnes sans-abris »

Aujourd’hui, le Groupe Action se tient également prêt à lutter contre le « Projet d’ordonnance  relative à l’aide d’urgence et à l’insertion des  personnes sans-abris ». Mais la version du projet d’ordonnance qui a été envoyé au secteur n’aurait été qu’un « brouillon » et non le texte définitif…